Les douleurs à la poitrine sont présentes dans 3% des cas post-COVID (également appelés long Covid ou Covid long), sept à neuf mois après l’infection. Dans les études menées aux HUG, 3% des femmes et 3% des hommes non hospitalisés pour le Covid-19 ont rapporté une douleur à la poitrine, dont 3% des personnes entre 18 et 39 ans, 3% de celles entre 40 et 59 ans et 5% des 60 ans et plus.

Il s’agit de douleurs persistantes, et qui ne sont ni liées à l’effort, ni aux repas, ni au repos. Il est important d’écarter d’abord toutes causes cardio-pulmonaires urgentes et d’en discuter avec votre médecin traitant. 

En cas de nouvelle douleur aiguë, il est important de consulter le plus rapidement possible. En cas d’urgence, vous pouvez appeler le 144 (Suisse) ou vous rendre au centre d’urgence le plus proche. 

Et le traitement ? 

Le traitement peut être des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour les douleurs musculaires, ainsi que des thérapies manuelles et de la physiothérapie respiratoire dans le cas de contractures musculaires et du diaphragme. L’hypnose ou l’auto-hypnose à apprendre avec un spécialiste peut aussi être utile dans ces cas.

D’autres raisons de douleurs à la poitrine, par exemple les douleurs d’origine pulmonaire ou gastrique, sont traitées selon la cause sous-jacente.

La péricardite et myocardite sont traitées selon l’avis du cardiologue.

Les thérapies manuelles et physiothérapie respiratoire sont recommandées dans le cas de contractures musculaires.